Emmanuel Vigier

 réalisateur, vidéaste


Accueil   Installations   Créations participatives   En chantier > Ce foutu cube Année : 2018

Création précédente : Terre(s) commune(s)

 

lecture performée

Ce foutu cube

« Disons que c’est quelque chose entre un film et une expérience, entre du théâtre et une lecture. Disons que c’est une rencontre qui a été mise en scène, mise en image dans une maison, un manoir.

Il y a une femme qui attend. Elle s’appelle Jeanne.
Elle est chez elle. Elle écrit.

Autour d’elle, il y a un chœur qui s’anime.
Il a des choses à dire.
La première, c’est que le cube fonctionne. »

Agathe Dreyfus et Emmanuel Vigier, auteurs et cinéastes, retrouvent des patients et des soignants de l’hôpital Regnier et poursuivent l’écriture de « Ce foutu cube « , initiée à Tizé en 2018.
« Ce foutu cube » est une création à la croisée des chemins, née de la rencontre avec un texte de David Peace, tiré de Rouge ou Mort, roman anglais publié en 2014, sur le parcours de Bill Shankly, entraineur du Liverpool Football Clu
b.

Avec la participation de la poétesse et slameuse Joëlle Sambi.

Rendez-vous aux Bons Jours entre le 26 et 29 septembre 2019 à Rennes.

Résidence de création :
AU BOUT DU PLONGEOIR du 24 au 28 juin 2019 / RENNES
AU BOUT DU PLONGEOIR du 23 au 26 avril 2019 / RENNES

Résidence de recherche :
AU CSTC, les 3 et 4 décembre 2018 /RENNES
AU BOUT DU PLONGEOIR du 18 au 24 juin 2018 / RENNES


PARTENAIRES
  • Au bout du plongeoir

    Au bout du plongeoir est une association impulsée par onze membres fondateurs*, une quinzaine d’administrateurs, plus de deux cents adhérent(e)s et de nombreux partenaires.**

    Ensemble, ils initient et accompagnent cette aventure qui se propose d’être un véritable espace d’expérimentations et de recherches dans les domaines de l’art notamment, mais aussi des sciences humaines, de l’architecture, en passant par d’autres horizons. Diversement qualifiée de fabrique d’arts, de lieu d’incubation, de laboratoires d’idées, Au bout du plongeoir est un espace où des artistes et d’autres chercheurs se côtoient pour y mener individuellement ou collectivement leurs « explorations ». Celles-ci sont menées en relation avec les membres de l’association mais également avec les habitants des villes qui l’environnent.

    Au bout du plongeoir ouvre ses portes à des « publics » différents (promeneurs, visiteurs, voisins, « spectateurs »,…) à la fois pour qu’ils découvrent ces expériences, voire dans certaines occasions y participer, car l’association se veut être un espace de rencontre et de côtoiement entre des citoyens d’horizons sociaux et professionnels différents.

    Pour mener à bien son projet, Au bout du plongeoir s’est implanté au Domaine de Tizé (un équipement reconnu d’intérêt communautaire par Rennes-Métropole), un site magnifique au bord de la Vilaine, un lieu privilégié de promenades, un espace aujourd’hui où l’association met en place le SEA un « site expérimental d’architectures ». Cette implantation, ce « port d’attache » essentiel pour l’association, n’empêche pas Au bout du plongeoir de se déplacer à différents moments de l’année vers d’autres contrées pour y mener des expérimentations…

    * Au bout du plongeoir a été créé en 2005 puis développé à l’initiative de 11 personnes :
    Dominique Chrétien / responsable artistique et culturel ;
    Erick Deroost / artiste plasticien ;
    Mirabelle Fréville / programmatrice de films ;
    Benoît Gasnier / metteur en scène ;
    Cécile Gaudoin / architecte conseil de l’Etat ;
    Cédric Gourmelon / metteur en scène ;
    Renaud Herbin / marionnettiste, directeur du TJP - Strasbourg ;
    Dominique Launat / psychologue ;
    Olivier Maurin / metteur en scène ;
    François Possémé / musicien et réalisateur artistique ;
    Nathalie Travers / commissaire d’expositions.

    ** L’association Au bout du plongeoir est conventionnée avec Rennes-Métropole, le Conseil Régional de Bretagne, le Département d’Ille et Vilaine et le Ministère de la culture - DRAC de Bretagne. Elle est par ailleurs soutenue par la Ville de Nantes et la Ville de Thorigné-Fouillard.

    AU BOUT DU PLONGEOIR


Partager cet article :